Sélection de « tableaux magiques » de Picasso, exposés au Musée Picasso, à Paris



portfolio Le Musée national Picasso-Paris réunit 80 toiles réalisées entre l’été 1926 et le printemps 1930, marquant un nouveau chapitre de la création du peintre. En voici neuf, commentées par Emilia Philippot, la conservatrice du musée.

Par Publié aujourd’hui à 12h46

Temps de Lecture 1 min.

L’expression « tableaux magiques » que reprend le titre de l’exposition qui a lieu au musée national Picasso-Paris jusqu’au 23 février 2020 apparaît en 1938 sous la plume du critique d’art et éditeur Christian Zervos, le premier, à l’époque, à s’intéresser précisément à la création picturale de l’artiste entre 1926 et 1930.

« Durant cette période, Picasso réalise un corpus d’environ 150 toiles à travers lesquelles la métamorphose du corps humain franchit une étape supplémentaire, explique Emilia Philippot, conservatrice au Musée national Picasso-Paris. Après avoir juxtaposé différents plans d’un même objet sur une toile grâce au cubisme, Picasso superpose à présent les couches picturales comme des calques et donne aux nombreuses têtes et figures représentées une aura magique. Le plus souvent, l’artiste dissocie alors les formes et les plages colorées et invente un système de signes picturaux schématiques, qu’il met en œuvre et décline toile après toile. »

Elle poursuit : « Zervos prête également à l’artiste des pouvoirs divinatoires. Il faut rappeler qu’à la rédaction de son essai, à la fin des années 1930, l’Europe est prête à s’engouffrer dans la guerre. En observant minutieusement les corps déformés et tourmentés des œuvres de Picasso, Zervos y décèle déjà l’angoisse de ce qu’il nomme alors les catastrophes imminentes. » Voici un extrait en images commentées.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *