Fiscalité: la Turquie risque d’être «blacklistée» par l’UE


Ankara refuse d’échanger des données fiscales avec la Belgique et six autres pays européens. Mardi 18, les ministres des Finances doivent décider si la Turquie finira sur leur liste noire.


auteur par defaut

Par Elodie Lamer
et Anne Andlauer


Voilà une bombe à retardement dont l’UE se serait bien passée dans ses relations avec la Turquie, déjà souvent tendues alors que tout à fait stratégiques.

Ankara a transmis récemment à l’OCDE la liste des pays avec lesquels elle a mis en place un échange automatique d’informations sur les comptes bancaires, la norme internationale développée à partir des accords Fatca, initiés par les Américains, pour que chaque pays sache ce que ses contribuables ont comme sommes dissimulées à l’étranger.

Or, la Turquie a décidé d’omettre certains pays de l’UE de son échange : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, les Pays-Bas, la France, la Bulgarie et la Roumanie. De même que Chypre, sans grande surprise puisqu’elle ne la reconnaît pas.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *