Pascal Convert chez Eric Dupont

Pascal Convert chez Eric Dupont

Arts
[ad_1] L’artiste transforme la folie de destruction des hommes en œuvres d’art suggérant l’anéantissement. Par Philippe Dagen Publié le 18 octobre 2019 à 18h53 Temps de Lecture 1 min. Article réservé aux abonnés « Trois arbres », l’exposition de Pascal Convert à la galerie Eric Dupont, 2019. galerie Eric Dupont, Paris Depuis ses premières œuvres, destruction et disparition sont les obsessions de Convert. Il en saisit les traces par la sculpture, la photographie, le film et l’écriture. De Bamiyan, en Afghanistan, il a rapporté en 2016 des images de la falaise dont les Bouddhas ont disparu. En Arménie, en 2018, il a vu comment le cimetière de Djoulfa, proche de la frontière, est détruit par les soldats d’Azerbaïdjan, pays voisin et ennemi. Ils arrachent et jettent dans le fleuve Araxe les pierres tombales anciennes,…
Read More
Des udons, du shiatsu et une architecte française au Japon… Les 7 idées de la semaine

Des udons, du shiatsu et une architecte française au Japon… Les 7 idées de la semaine

Arts
[ad_1] M Le magazine du Monde Des udons à la maison C’est l’une des institutions japonaises les plus connues de Paris. Disposant de deux adresses dans la rue Villedo, au 1 et au 5 (en plus d’une au Japon), Kunitoraya voit se presser les amateurs de cuisine nippone qui savent quoi y commander : des udons, ces nouilles de blé tendre. Depuis quelques mois, l’enseigne commercialise des pâtes instantanées, au goût miso, pour 5 euros. De quoi apporter un peu de l’Archipel chez soi, sans le bruit des bouches se délectant des udons. Udon instantané, Kunitoraya, 5 €. 1 et 5, rue Villedo, Paris 1er. Et à l’épicerie Kioko, 46, rue des Petits-Champs, Paris 2e. kunitoraya.com Du shiatsu dans un ryokan Moins connu, et encore plus dépaysant, l’institut Suisen, dans le Marais, permet lui aussi d’aller au…
Read More
Barbe à papa qui vole et ventes qui s’envolent à la FIAC de Paris

Barbe à papa qui vole et ventes qui s’envolent à la FIAC de Paris

Arts
[ad_1] A la FIAC, l’art ça se dévore. L’édition 2019 déborde largement du Grand Palais et les galeristes investissent la capitale dans des événements « off ». Par Harry Bellet Publié le 18 octobre 2019 à 07h00 - Mis à jour le 18 octobre 2019 à 11h09 Temps de Lecture 3 min. Article réservé aux abonnés La FIAC 2019 se déroule principalement au Grand Palais, à Paris, du 17 au 20 octobre. ALAIN JOCARD / AFP Dans les bons restaurants, on rêve de tout goûter. Sauf à être Gargantua ou Depardieu, c’est impossible. La 46e édition de la Foire internationale d’art contemporain (FIAC) à Paris laisse la même frustration : 197 galeries au Grand Palais, mais aussi présentes en face, au Petit Palais, et dans l’avenue Winston-Churchill qui les sépare, où quelques artistes…
Read More
De nouvelles galeries d’art contemporain, du Marais à Romainville

De nouvelles galeries d’art contemporain, du Marais à Romainville

Arts
[ad_1] Si la capitale séduit désormais des marchands internationaux, sa banlieue attire des acteurs parisiens. Par Emmanuelle Lequeux Publié le 18 octobre 2019 à 07h00 Temps de Lecture 4 min. Article réservé aux abonnés La sculpture « Life of the Pumpkin Recites, All About the Biggest Love for the People », de Yayoi Kusama, Place Vendôme, à Paris, dans le cadre de la FIAC hors les murs. FRANCOIS GUILLOT / AFP Imaginons quatre requins dans un aquarium. Paris va-t-il bientôt ressembler à cela ? En cette semaine de Fiac, où l’art contemporain envahit la ville, les rumeurs vont bon train : les mastodontes du marché de l’art international lorgnent comme jamais sur une cité qu’ils ont longtemps méprisée. L’un des plus influents a ouvert la voie : David Zwirner a inauguré mercredi 16 octobre son premier…
Read More
Record aux enchères pour un tableau du peintre français Nicolas de Staël

Record aux enchères pour un tableau du peintre français Nicolas de Staël

Arts
[ad_1] « Parc des princes », œuvre monumentale de 1952, a été adjugée à un acheteur privé européen pour 20 millions d’euros. Le Monde avec AFP Publié le 17 octobre 2019 à 20h42 Temps de Lecture 1 min. « Parc des Princes » de Nicolas de Staël, a été adjugé 20 millions d’euros lors d’une vente aux enchères de la maison Christie’s à Paris, le 17 octobre. BERTRAND GUAY / AFP Un tableau monumental du peintre français d’origine russe Nicolas de Staël a été adjugé 20 millions d’euros (frais compris), dans la soirée du jeudi 17 octobre, lors d’enchères organisées à Paris par la maison Christie’s. C’est un acheteur privé, européen, qui a acquis l’œuvre. Parc des Princes, datant de 1952, était estimé entre 18 et 25 millions d’euros et était mis sur le marché pour la première fois.…
Read More
Hommage des écrivains à un peintre « fou de génie »

Hommage des écrivains à un peintre « fou de génie »

Arts
[ad_1] Le peintre de la Renaissance, outsider de la peinture ancienne, a inspiré de nombreux hommes de plume et a même révolutionné la peinture, selon Picasso. Voici ce qu’ils ont pu dire ou écrire à son sujet. Publié le 17 octobre 2019 à 07h39 - Mis à jour le 17 octobre 2019 à 10h43 Temps de Lecture 1 min. Portrait du cardinal Niño de Guevara, huile sur toile 171 × 108 cm, vers 1600. The Metropolitan Museum of Art, New York. H.O. Havemeyer Collection Théophile Gautier « Il y a des abus de blanc et de noir, des oppositions violentes, des teintes singulières, strapassées, des draperies cassées et chiffonnées à plaisir : mais dans tout cela règnent une énergie dépravée, une puissance maladive qui trahissent le grand peintre et le fou de génie.…
Read More
Le Greco illumine le Grand Palais

Le Greco illumine le Grand Palais

Arts
[ad_1] portfolio Cette rétrospective présente 71 œuvres de ce peintre de génie. Publié le 17 octobre 2019 à 07h00 Formes étirées et couleurs vives, composition saturée de figures, postures tourmentées et palette audacieuse. Considéré comme le dernier maître de la Renaissance et le premier grand peintre du Siècle d’Or espagnol, Le Greco (de son vrai nom Domínikos Theotokopoulos, né en 1541 à Candie, en Crète, alors possession de la république de Venise, et mort le 7 avril 1614 à Tolède) fait l’objet d’une rétrospective au Grand Palais, à Paris, jusqu’au 10 février 2020. Des icônes byzantines à l’esthétique maniériste, voici un extrait en images de dix peintures présentées dans cette exposition. Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le Greco, l’artiste qui a transfiguré la peinture, au Grand Palais [ad_2] Source link
Read More