Carchitecture: une Maserati dans son hall d’entrée


On ne peut pas qualifier le ‘car cabinet’ de Tom De Bruyckere comme un garage. Plutôt, c’est un élément décoratif intégré dans la maison.

©Studio Evenbeeld / Kimberley Dhollander

“Mon client a suffisamment d’espace pour ses voitures dans son showroom, mais il voulait un endroit pour profiter chez lui d’un modèle classique”, explique l’architecte Dieter Vander Velpen. “D’où l’idée de placer dans le hall d’entrée un cube de verre presque invisible, dans lequel on peut placer une voiture que l’on éclaire comme une sculpture, grâce à un système à la pointe de la technologie.

Le client n’est autre que Tom De Bruyckere, fils de Luc De Bruyckere, qui a dirigé pendant de nombreuses années l’organisation patronale Voka et le groupe alimentaire coté en bourse Ter Beke, a repris, en 2005, ACG, le célèbre concessionnaire Volvo à Gand, Deinze et Everghem.

©Cafeïne

Il a commencé à distribuer Maserati en 2011 à Gand et, en 2014, à Bruxelles. On ne peut pas qualifier cette vitrine de garage, c’est plutôt un ‘car cabinet’, car elle a les même finitions dans les mêmes matériaux que le reste de l’intérieur. Un peu comme un mur de verre derrière lequel on conserverait des bouteilles de vin bien en vue dans la cuisine.”

La vitrine n’est pas une simple partie transparente d’un garage, mais une pièce de la maison à part entière. D’ailleurs, il n’y a pas de garage: les voitures de De Bruyckere sont garées dans son allée. “Dans la maison, il n’y a de place que pour une seule voiture, qu’on ne voit pas de partout. Quand on sonne à la porte, on voit directement la vitrine dans le hall d’entrée à travers la porte vitrée.”



“J’ai quatre oldtimers Maserati, que j’expose à tour de rôle dans la vitrine”

“On ne passe devant la voiture que quand on entre ou qu’on sort, ou en empruntant les escaliers. La vue depuis le salon et la cuisine est filtrée par des lamelles en noyer. La présence de cette voiture de collection à l’intérieur devait rester subtile et ne pouvait en aucun cas être kitsch.”

©Cafeïne

L’architecte ne voulait-il donc pas de coin salon composé de sièges de voiture, comme dans l’émission Top Gear? “De Bruyckere est concessionnaire Volvo et Maserati. Cette combinaison de design scandinave et italien apparaît également dans sa maison. Tom a des pièces de design originales de Fritz Hansen et B&B Italia, notamment”, ajoute-t-il.

“C’est pourquoi nous avons gardé la palette de grès, noyer et travertin aussi chaleureuse et minimaliste que possible, car cela permet de multiples accents personnels. Si Tom commence à se passionner pour l’art, il pourra facilement remplacer la voiture par une sculpture.

Il faudra juste faire semblant de ne pas voir les taches d’huile sur le sol en pierre naturelle…”



Mon épouse m’a juste dit: ‘Si je ne la voit pas du salon, c’est d’accord’.

“J’ai quatre oldtimers Maserati que j’expose à tour de rôle dans la vitrine. Pour le moment, c’est une Ghibli (1970) 4.7 310 cv, un modèle déjà spectaculaire à l’époque. La Maserati Mexico noire (1967) a un moteur 4.2 V-8 développant 260 ch. Elle a été baptisée ‘Mexico’ parce que c’est le président mexicain de l’époque qui avait commandé la première.”

“Elle n’a été construite qu’à 400 exemplaires; les petites séries étaient courantes à l’époque. Ce n’est pas sa performance, mais sa simplicité qui la rend exceptionnelle. Seuls les Italiens peuvent offrir un look fantastique à une voiture simple.”

©Cafeïne

“Je change de vitrine tous les deux mois, généralement en fonction d’un rallye d’ancêtres ou d’un autre événement. Les voitures classiques doivent rouler, sinon elles meurent, telle est ma devise.”

“Je suis également concessionnaire Volvo, mais même si j’en conduis parfois à des fins professionnelles, je n’en ai pas encore exposé dans la vitrine, mais je le ferai peut-être bientôt avec une Polestar, la marque de sport électrique de Volvo. C’est ce qui est prévu, mais, je laisse de la place à l’improvisation!”



C’est le soir, quand la voiture est éclairée comme une sculpture, que la vitrine est la plus belle.”

“Je ne considère pas cette vitrine comme mon garage, mais comme un élément décoratif intégré dans la maison. Mon épouse avait les yeux écarquillés lorsque je lui en ai parlé. Elle m’a juste dit: “Si je ne la vois pas du salon, c’est d’accord”.

C’est le soir, quand la voiture est éclairée comme une sculpture, que la vitrine est la plus belle. Quand des amis qui partagent ma passion viennent nous rendre visite, nous allons parfois dans la vitrine, juste pour en respirer l’odeur.”



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *